Téléchargez le plan de formation au format PDF
Calendrier et inscriptions

Action de formation

  • Action d’adaptation et de développement des compétences des salariés et intermittents du spectacle qui ont pour but de favoriser leur adaptation au poste de travail, à l’évolution, au maintien de l’emploi et de participer au développement des compétences des salariés. (Article L.6313-3 du code du travail)
  • Actions d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances qui permettent d’accéder à la culture, d’entretenir ou d’améliorer la qualification, d’avoir des responsabilités dans la vie associative. (Article L.6313-7 du code du travail)

Public

Éclairagiste, Technicien lumière, régisseur lumière, intégrateur, commercial, architecte, prescripteur, démonstrateur…

Niveau de connaissance préalable nécessaire

  • Afin de suivre au mieux l’action de formation susvisée et obtenir la ou les qualifications auxquelles elle prépare, le stagiaire est informé qu’il est nécessaire de posséder, avant l’entrée en formation, le niveau de connaissance suivant : Maîtrise obligatoire des bases Macintosh ou Windows (utilisation, installation/suppression d’un programme, gestion des fichiers…)

Objectif

A l’issue de la formation les stagiaires auront acquis les compétences visées :

  • Niveau I : Comprendre les éléments principaux d’un réseau d’éclairage basique, acquérir et développer les compétences nécessaires pour utiliser ces éléments. Maîtriser la terminologie informatique de base pour l’éclairage dans le spectacle

Objectif du module

  • Initier les candidats aux différents éléments compris dans un réseau d’éclairage scénique basique
  • Initier les candidats à la terminologie employée dans ce genre de réseau
  • Former les candidats à la méthodologie pour la mise en œuvre d’un réseau basique pour la lumière sur tous types de spectacle.
  • Leur permettre de mettre en œuvre une démarche de recherche de panne adaptée à ce type de réseau basique pour l’éclairage.

Objectifs pédagogiques du module

A l’issue du module les stagiaires seront capables

  • D’identifier les différents éléments d’un réseau d’éclairage basique.
  • De créer un réseau d’éclairage basique en s’adaptant au matériel qui leur sera fournis et aux différentes contraintes qui leur aura été imposées
  • Apprendre aux stagiaires la méthodologie nécessaire pour mettre en œuvre ce genre de réseau.
  • Ce module d’initiation est essentiellement accès sur l’aspect pratique, afin que les stagiaires puissent découvrir les différents équipements terminaux qui composent un réseau d’éclairage. Ce module prépare les stagiaires au niveau II, qui couvre principalement les notions fondamentales ainsi que l’infrastructure réseau.

Méthode pédagogique utilisée

  • Chaque étape commencera par des explications théoriques, appuyés par des supports de cours du formateur. L’aspect pratique étant privilégié pour ce module, les parties théoriques ne représentent qu’un quart du contenu global du module.
  • Exercices pratiques expliqués par le formateur, puis mis en pratique par les candidats.
  • Afin de valider les acquis, des tests théoriques en ligne seront organisés tout au long du module (QCM). Des tests pratiques seront effectués de manière individuelle.
    Un test pratique final clôturera le module.

Matériel utilisé

  • Présentation avec vidéo et animation (l’aspect ludique est privilégié dans ce module)
  • Chaque participant bénéficie d’un ordinateur pour la durée de la formation.
  • Supports pédagogiques papier remis en début de semaine, ceci pour chaque candidat.
  • Testeur DMX/RDM, Switch non administrables, Nodes (ArtNet/SACN/RDM), interfaces USB>DMX, consoles lumières virtuels, visualiseur, Media Server, projecteurs asservis DMX/RDM/Ethernet, logiciels réseau lumière

Composition du programme de formation

Chaque module est traité lors de cinq jours de formation, soit 35 heures de cours.

Jour 1

  • Présentation de la formation et prise de connaissance avec les stagiaires.
  • Evaluation des connaissances des stagiaires et attentes des stagiaires par rapport à la formation.
  • DMX : Révision (points forts et points faibles)
  • Mise en pratique du DMX (émission /réception/Analyse) – Découverte des équipements
  • Découverte du protocole RDM (points forts et points faible)
  • Mise en pratique du RDM – Découverte des équipements (contrôleur – splitter – récepteur)
  • Pourquoi utiliser Ethernet ?
  • Les systèmes de numération : Binaire, décimal et hexadécimal
  • L’adressage IP (1ère Partie)
  • Communication entre deux équipements réseau
  • Les outils de tests de liaison (Ping, logiciel de scan)
  • Le vocabulaire réseau
  • Le matériel réseau (switch non administrable), le câblage (1ère Partie)
  • Les topologies physiques (1ère partie)
  • Le PoE (1ère partie)

Jour 2 et 3 (Découverte des différents composants utilisés pour créer un réseau pour la lumière)

  • Présentation des protocoles réseau (ArtNet, sACN, MANet, RDMNet)
  • La notion de patch réseau
  • Le casting (Unicast, Multicast, Broadcast)
  • Présentation et démonstration des différents produits utilisés pour réaliser un réseau pour la lumière (node, switch, console, logiciels) par le formateur.
  • Prise en main de chacun des éléments par les stagiaires
  • Utilisation et configuration des différents produits et logiciels par les stagiaires en suivants les exercices imposés par le formateur

Jour 4 (les fonctions avancées d’un réseau lumière)

Exercices pratiques réalisé par le/la stagiaire de manière autonome :

  • Création d’un réseau basique console >Ethernet > Projecteur
  • Création d’un réseau mélangé (HTP/LTP)
  • Redirection d’univers
  • RDM via le réseau Ethernet

Jour 5 (Réalisation d’un réseau  lumière pour l’examen final)

Exercices pratiques réalisé par le/la stagiaire de manière autonome :

  • Création d’un réseau d’éclairage basique comprenant une console virtuelle, un visualiseur, un media serveur, un node, un projecteur. Le stagiaire devra d’abord créer le schéma de son réseau, puis le mettre en œuvre.

Encadrement

L’encadrement se compose de formateurs intermittents ou indépendants possédant une forte expérience professionnelle dans le monde du spectacle, l’événementiel, le théâtre, la télévision ou le cinéma.

Les formateurs sont régisseur général, concepteur lumière, mais sont aussi amenés à occuper des postes de directeur photos, dessinateur projeteur, chef de produits ou spécialiste réseau.

Le programme a été établi par l’ensemble des intervenants.

Les formations se dérouleront avec un minimum de 4 participants et un maximum de 8. Elles seront encadrées par un formateur

Suivi du programme et appréciation des résultats

La procédure d’évaluation se traduit par la production de tests de type QCM pour les stagiaires tout au long de la semaine, suivi d’exercices de mise en pratique notés, ainsi que d’un exercice final.

En fin de formation, entretien avec le formateur pour analyser les résultats.

Attestation de formation

En fin de formation une attestation de stage sera remise à chaque stagiaire.

En cas de réussite des examens, le/la stagiaire se verra remettre un certificat d’aptitude, et sera éligible pour accéder au niveau suivant.

En cas d’échec, il/elle devra malheureusement recommencer la formation s’il/elle souhaite poursuivre le cursus.